Bannière

Language Selection

Recherche...

Newsletter

Pour recevoir gratuitement les nouvelles de la SCB Cameroun, inscrivez-vous.
Accueil Nous connaître Mot du Directeur Général

"Ce forum va favoriser les échanges interafricains "

Le directeur général de la SCB Cameroun revient sur la participation des opérateurs économiques au forum Afrique développement, tout en dévoilant les stratégies mises en œuvré pour favoriser le développement des PME, et l'accompagnement des projets agricoles initiés par les jeunes.

 

Le Cameroun invite environ 86 participants au forum Afrique développement, quelle est la politique de financement mise en place pour accompagner ces entreprises ? En d'autres termes, lorsqu'une entreprise arrive chez vous, comment doit-elle se comporter et qu'est-ce que la SCB fait derrière?

 

 Nous sommes ravis de cette participation, puisque parmi les participants nous comptons des opérateurs déjà clients et d'autres qui ne le sont pas encore. C'est surtout l'occasion pour la SCB de permettre à ces opérateurs de rencontrer leurs vis-à-vis d'autres pays de notre continent et d'explorer ensemble les voies et moyens d'établir des relations de partenariat aussi bien dans un cadre de relations commerciales que de co-investissement. A ce niveau de mise en relation, nous estimons avoir rempli un volet important de notre mission qui consiste à favoriser les échanges interafricains, et capitaliser sur la vocation panafricaine de note groupe Attijariwafa bank. Il est question d'apporter notre contribution à l'édification progressive d'une véritable intégration économique régionale voire continentale. L'autre vo let, qu'il s'agisse de ces opérateurs ou des autres, consiste à ce que la SCB joue pleinement son rôle d'accompagnement tant en termes de conseil que de financement adapté. Il est important de signaler que la meilleure façon d'accompagner un client, c'est d'abord d'être proche de lui. Cette proximité permet à nos commerciaux de mieux appréhender les besoins de nos clients, de se les approprier et d'agir de manière concertée, avec le client, et transparente quant aux modalités d'accompagnement idoine, et ce, dans l'intérêt mutuel à la fois de l'entreprise et de la banque en sa qualité de partenaire financier. Il est important d'être réactif aux demandes de nos clients. La diligence de prise en charge est un facteur distinctif de la qualité de service. Mais, nous ne devons pas perdre de vue que nos relations ne sauraient se limiter à l'aboutissement d'opérations isolées, mais doivent plutôt s'inscrire dans un partenariat durable et constructif. L'objectif est que le tissu économique du Cameroun puisse aux côtés de la SCB monter de manière régulière en expertise, en poids économique et en périmètre d'intervention pour contribuer de manière concrète et  mesurable, à la croissance économique du pays et à l'emploi. Cela ne doit exclure aucune  composante de ce tissu constitué d'entrepreneurs individuels, PME, grandes entreprises, Groupes d'affaires nationaux ou étrangers, etc. C'est notre rôle mais c'est aussi notre responsabilité que nous veillons à assumer au quotidien de manière dynamique et sereine tout en veillant au respect des fondamentaux de notre banque et au respect de la réglementation en la matière.

 

Et en termes de financement alors?

 

L'accompagnement financier est une composante importante et essentielle dans le développement des entreprises. Mais, nous sommes convaincus que ce n'est pas l'importance des enveloppes de crédits qui résout la problématique des besoins en financement des entreprises. Ces besoins sont à la fois diversifiés et différenciés et tout dépend de la nature du client, de sa taille, de son secteur d'activité, de ses fondamentaux d'activité et de structure financière, du mode de gestion et de gouvernance etc. A ce niveau, la qualité de banque universelle de la SCB et son arrimage au groupe Attijariwafa Bank, permettent justement d'apporter des solutions adaptées à chaque profil de client. Ces solutions vont des plus classiques aux plus élaborées. En plus de l'accompagnement du cycle d'exploitation et des programmes d'investissement, des services et solutions de suivi de la relation bancaire opérationnelle au quotidien, nous nous inscrivons de plus en plus dans une approche dynamique qui favorise à titre indicatif l'expansion de nos clients au niveau du commerce extérieur ainsi que des opérations de rapprochement ou encore d'ouverture de capital. Nous pensons que cette ouverture est importante pour les entreprises d'un certain standing, qui évoluent dans des secteurs porteurs et qui ont atteint un niveau certain de maturité structurelle et organisationnelle.

Au-delà de la contribution à dynamiser le marché financier, cela va contribuer à augmenter le nombre de nos champions économiques nationaux et panafricains. Nous sommes fiers que notre continent en compte déjà mais nous souhaitons qu'il en compte davantage. Le Groupe Attijariwafa Bank en tant qu'acteur panafricain est aussi investi de cette mission en veillant au rapprochement des opérateurs et e n s'inscrivant de manière forte dans la construction d'une coopération Sud-Sud concrète et mesurable. Ce mode opératoire nous permet aussi d'adresser de manière structurée les PME et TPE. A ce niveau le besoin est tout autre. Il est certes financier, mais il est aussi et surtout d'ordre organisationnel.

Le Groupe Attijariwafa Bank dispose d'une expérience réussie en la matière que nous sommes en train de déployer progressivement au niveau de la SCB. A partir du moment où, à travers les échanges et surtout la proximité, nous arrivons à cerner du moins dans leurs grandes lignes, les besoins de ce segment d'entreprise; je pense qu'il devient plus aisé de s'inscrire dans une démarche structurée et constructive d'accompagnement plus large englobant à la fois le conseil et le financement. Il s'agit de concevoir le cadre de coopération et nous restons ouverts à tout échange dans ce domaine. Ceci dit, nous continuons à jouer pleinement notre rôle auprès des PME, et nous nous attelons chaque jour à travers notre large réseau d'agences à renforcer notre présence auprès de ce segment et à l'accompagner. Nous disposons en in terne d'équipes dédiées à ce segment et nous affinons continuellement notre organisation pour une meilleure prise en charge.

Quelles sont vos attentes par rapport au groupe Attijariwafa Bank qui coiffe la SCB, avez-vous besoin d'un appui particulier ou alors tout va bien ?

 

Appartenir à un Groupe bancaire africain est un atout pour la SCB. La similitude de nos économies, de nos structures de populations et des défis communs à relever nous permettent d'adresser les besoins des clients de nos pays d'accueil en capitalisant sur l'expérience acquise par notre maison mère que ce soit au Maroc ou dans d'autres pays. Chaque fois que le Groupe Attijariwafa Bank est installé dans un pays, il veille à agir dans le strict respect des spécificités locales en déployant progressivement un modèle qui a fait ses preuves au Maroc. Nous sommes persuadés que l'agence bancaire demeure au niveau de notre continent le canal privilégié de la relation avec le client. Nous traduisons cela dans les faits. Et pour prendre "exemple de la République du Cameroun, nous sommes fiers d'être le premier réseau de distribution bancaire. Nous adoptons une stratégie volontariste d'ouvertures d'agences, qui se traduit certes par des investissements à retour forcément décalé ; mais qui s'inscrivent parfaitement dans notre volonté de nous rapprocher de nos clients et des populations non encore bancarisées.

C'est une approche qui a bien fonctionné au Maroc et qui a contribué à booster le taux de bancarisation des populations, à démocratiser l'accès aux services financiers et bancaires mais aussi et surtout à permettre au secteur dit informel d'intégrer celui formel en mobilisant l'épargne et en en facilitant la transformation en concours bancaires Notre arrimage au Groupe Attijariwafa Bank nous ouvre de larges perspectives. D'abord, celles de mettre en place des normes de gestion et de gouvernance conformes aux standards internationaux de la profession bancaire. Ensuite, de bénéficier d'une approche globale de mutualisation qui favorise l'efficacité opérationnelle.

Il en est de même du déploiement de nouveaux services et métiers qui contribuent à enrichir notre offre de produits. Je citerai à titre indicatif le bon positionnement qu'occupe aujourd'hui au niveau des activités de marché, ou encore le déploiement du leasing ainsi que notre arrangement ou participation à la conclusion de deals importants. A cela s'ajoutent, les avantages que les clients et non encore clients de la SCB vont certainement et valablement tirer du déploiement des activités des filiales de notre Groupe qui sont Wafa Assurance et Wafa Cash. Bien entendu, nous n'allons pas nous arrêter à ce stade, puisque chaque fois que le potentiel et le besoin sont avérés au niveau des attentes du marché, nous ferons évoluer avec l'appui de notre groupe nos produits Je citerai aussi, l'opportunité qui est offerte à nos collaborateurs de se frotter à leurs collègues de la maison mère et des filiales sœurs pour monter en expertise sur des métiers nouveaux avec toutes les perspectives de carrière qui leurs sont ouvertes dans les pays et différents domaines d'intervention bancaire et financière du Groupe. Mais il est important de souligner que cette approche et ce déploiement se font par la SCB qui est certes une filiale du Groupe Attijariwafa Bank, mais elle est aussi et surtout une société camerounaise animée par plus de six cents collaborateurs camerounais parmi lesquels nous comptons à peine trois expatriés et qui sont chaque jour au service de l'économie camerounaise.

 

Quelle sera votre politique pour accompagner dans les prochains mois la jeunesse que le chef de l'Etat invite à s'intéresser à l'agriculture?

 

Je pense que dans notre continent africain, on peut valablement affirmer que quand l'agriculture va, tout va. Les défis en la matière sont importants. Il y va de l'autosuffisance alimentaire de nos populations et des générations futures. L'intérêt que porte son excellence le chef de l'Etat va au-delà, puisqu'il vise à intéresser la jeunesse camerounaise à se pencher sur un secteur des plus porteurs et à s'approprier la prise en charge des ressources et filières agricoles en favorisant l'intégration progressive et l'environnement durable. Notre banque est déjà positionnée sur des secteurs agricoles clés de l'économie camerounaise visant à assurer la transformation locale de matières premières et de moderniser les outils nationaux de production. Nous estimons que la structuration progressive des filières agricoles est de nature à contribuer de plus en plus à la croissance du Cameroun. C'est bien entendu dans ce cadre que nous restons disposés à analyser et étudier les modalités d'accompagnement des programmes de jeunes investisseurs en relation avec les filières agricoles.