Language Selection

Recherche...

Newsletter

Pour recevoir gratuitement les nouvelles de la SCB Cameroun, inscrivez-vous.
Accueil Actualité Le Club Afrique Développement du Cameroun organise sa première rencontre thématique.

A près le succès du lancement du Club Afrique Développement au Cameroun, la SCB Cameroun de concert avec sa maison mère, a tenu à capitaliser sur l’élan imprimé par la première conférence économique internationale tenue à Yaoundé les 17 et 18 Mai 2016, pour inviter ses clients, membres actuels et futurs du Club Afrique Développement, à assister et échanger sur les voies et moyens d’ériger les PME camerounaises en acteurs structurés et incontournables du développement socio économique.

En effet, le choix de la thématique « PME : Renforcement des capacités et leviers de développement » est fortement révéla-teur de la volonté du Groupe Attijariwafa bank et sa filiale la SCB Cameroun de mettre en œuvre de manière progressive et structurée, une approche relationnelle avec les PME camerounaises, à la fois en s’inspirant et capitalisant sur les pratiques qui ont donné des résultats probants en la matière et en les adaptant aux réalités et spécificités du tissu économique du Cameroun.

Outre la présence de près de 80 acteurs représentatifs du tissu des PME camerounaises, cette rencontre a été relevée par la participation effective et interactive de :

-          Mme Marthe MINJA, Directrice générale de l’Agence de Promotion des Investissements au Cameroun;

-          Mme Mouna KADIRI, Directrice du Club Afrique Développement;

-          Mr Claude BEKOLO, Professeur agrégé en Sciences économiques et Directeur de l’ENSET de Douala;

-          Mr Hassan BERTAL, DGA en charge du Marché de l’Entreprise au Groupe Attijariwafa bank.

Après le mot de bienvenue de M. Mohammed KRISNI qui a tenu à remercier les clients et les participants pour leur présence et l’intérêt qu’ils portent à un sujet aussi fondamental pour l’économie camerounaise. Il a aussi rappelé qu’aussi bien au Maroc qu’au Cameroun, l’ensemble des acteurs économiques est unanime pour confirmer que les PME d’aujourd’hui recèlent pour la plupart d’entre elles, le potentiel d’être les Grandes entreprises voire les champions nationaux de demain. C’est d’abord une question de prédisposition et d’aptitudes de conduite et d’adaptation aux changements dans le cadre d’un partenariat de plus en plus transparent ; et c’est aussi une question de volonté à la fois économique et politique pour dérouler une démarche globale favorisant une émergence structurée du tissu des PME.

Mme Mouna KADIRI a tenu à rappeler le contexte et les motivations de création du Club Afrique Développement. Sa naissance fait suite au succès des différentes éditions du Forum International Afrique Développement qui a tout naturellement incité le Groupe Attijariwafa bank à répondre favorablement aux nombreuses demandes des participants de créer et institutionnaliser une véritable plate forme d’informations et d’échanges entre les acteurs économiques du continent africain. Ce club trouvant ainsi son prolongement dans chacun des pays de présence du Groupe expliquant la rencontre de ce jour. Mais au-delà des échanges et débats, c’est le business qui reste au centre d’intérêt du Club Afrique Développement à travers l’accès à des informations pertinentes et régulièrement actualisées ainsi qu’à des bases de données d’opérateurs économiques d’Afrique et celles de partenaires du Groupe tels que BPI France.

De son côté, le Professeur Claude BEKOLO a fait un brillant exposé sur le tissu des PME au Cameroun passant de la définition de celles-ci, leur contribution au développement économique du pays tout en insistant sur la nécessité de mise en place d’un cadre plus fluide pour diminuer l’importance du secteur informel et permettre aux PME de s’arrimer de manière structurée et transparente au secteur formel. Il a rappelé aussi les efforts consentis par les Autorités dans ce domaine ainsi que rôle important que jouent certaines fédérations sectorielles.

Mr. Hassan BERTAL a rappelé les véritables attentes des PME qui contrairement aux idées reçues ne placent pas l’accom-pagnement au premier rang de leurs priorités. Il a indiqué que le développement d’un tissu structuré de PME est l’affaire aussi bien des acteurs politiques auxquels incombe la mise en place de mesures de facilitation (juridique, fiscale, sociale, etc), des acteurs économiques notamment les GE qui doivent aussi dans une approche citoyenne, favoriser la collaboration avec les PME constitutives de leur écosystème. M. BERTAL a rappelé aussi les différentes mesures incitatives et d’accompagnement des Pouvoirs publics marocains qui ont favorisé l’essor des TPE et PME au Maroc. Il a cité aussi l’exemple du Groupe Attijariwafa bank qui a adopté e construit progressivement une démarche de plus en plus efficiente en matière d’accompagnement des PME. Il s’agit d’une démarche qui a misé sur la proximité géographique et physique avec ce segment pour mieux en cerner les attentes et contraintes au quotidien. C’est en s’appuyant sur la bonne connaissance du client, et sur un système de scoring dont les composantes sont régulièrement mises à jour que le Groupe Attijariwafa bank rend son accompagnement des PME de plus en plus efficient.

Quant à Mme MINJA, elle s’est félicitée du choix de la thématique et l’intérêt qu’elle a suscité, surtout que cette rencontre intervient au lendemain de la signature d’une convention de collaboration entre le Groupe Attijariwafa bank et l’API en vue de promouvoir l’investissement et l’attrait des investisseurs pour le Cameroun. Mme MINJA demeurant convaincue que le Club Afrique Développement du Cameroun contribuera de par la richesse de son offre à faciliter les rapprochements aussi bien commerciaux que de Co-investissement. Il s’en est suivi des débats et échanges avec les participants qui ont salué à l’unanimité cette initiative du Club Afrique Développement du Cameroun qui positionne à leurs yeux, désormais la SCB Cameroun en un interlocuteur privilégié et fiable pour une meilleure compréhension des attentes des PME camerounaises. Lors des échanges, Mr Protais AYANGMA, président d’ECAM (Entreprises du Cameroun) qui compte plus de 400 adhérents PME s’est déclaré fortement intéressé par la signature d’un Mot d’entente avec la SCB pour adresser conjointement les différents sujets en relation avec la structuration et l’accompagnement notamment en conseil et échanges de bonnes pratiques à destination des PME au Cameroun.

La fin de la rencontre a été marquée par l’intervention de Mme Mouna KADIRI et Mme DJOMBI qui ont tenu à rappeler les modalités pratiques d’adhésion au Club Afrique Développement au Cameroun et répondu de manière précise aux diverses questions tant des clients qui ont déjà confirmé leur adhésion que ceux qui l’ont fait séance tenante. L’intérêt de la rencontre, la qualité des échanges ainsi que la pertinence des précisions apportées sur le rôle du Club Afrique Développement prédisposent la SCB à recueillir de plus en plus d’adhésions.

L'évènement en images

Partagez l'info